Légende et histoire des Trulli d’Alberobello

trulli alberobello

Trulli à Alberobello

Vers la fin du XV éme siècle, d’humbles paysans eurent l’autorisation de mettre en valeur et de cultiver les riches terrains de ce qu’allait devenir Alberobello. Mais comme habitations, ces pauvres hères ne purent construirent qu’en troncs ou branches d’arbres et torchis. Mais ils n’offraient que peu d’abris envers les intempéries pouvant survenir en hiver.

Lassés, ce n’est que vers le milieu du XVI éme siécle qu’ils eurent enfin l’autorisation de construire en dur. A la condition qu’ils n’utilisent pas de chaux et à sec. Le seigneur local invoquait comme raison que si les paysans ne pouvaient s’acquitter des impôts et/ou des dettes contractées, leurs habitations seraient démolies, et ce d’autant plus facilement que les pierres étaient posées simplement l’une sur l’autre.

Les trulli étaient nés. L’origine du nom vient du latin turris et du grec torulos ou trulla. Ce nom rappelle les tours des anciens châteaux.

Alberobello se traduit « le bel arbre ».

Les dessins symboliques des trulli

En vous promenant dans Alberobello, vous verrez sur les toits des trulli des dessins symboliques mystérieux.

La signification de ces symboles ne fait pas l’unanimité parmi les historiens. Certains les attribuent à des signes religieux, d’autres ne se prononcent pas.

D’autres experts font remonter l’origine de ces symboles aux temps des druides et les assimilent à leurs rites.

Certains symboles se réfèrent aux régnes animal et minéral.

Néanmoins, l’explication la plus rationnelle serait d’y voir des signes pour conjurer le sort, pour se prémunir des catastrophes et des épreuves. Symboles liés à la superstition de populations ne comprenant pas les phénomènes de la nature et remontant aux temps les plus reculés.



Quelques symboles