Légende du mont Gargano

Un jour, un riche propriétaire terrien de Siponto faisait paître ses troupeaux sur le mont Gargano. Tout à coup, son plus beau taureau disparaît.

Après de longues recherches, il le trouva agenouillé prés de l’ouverture d’une grotte. Irrité, il voulut décocher une flèche envers l’animal rebelle. Mais aussi incroyable que cela paraisse, la flèche, au lieu de toucher le taureau le blessât au pied.

Intrigué et tourmenté par l’évènement, il se rendit auprès de son évêque qui l’écouta raconter son extraordinaire aventure. L’évêque ordonna 3 jours de prières et de pénitences.

Au terme des trois jours, l’archange Michel apparut à l’évêque et lui dit : Je suis l’archange Michel et je suis toujours en présence de Dieu. La caverne est sacrée. C’est mon choix. J’en suis le gardien. La, les péchés des hommes peuvent être pardonnés. Ce qui y sera demandé par la prière sera exaucé. Va donc sur la montagne et consacre cette grotte au culte chrétien.

Mais étant donné que sur cette montagne mystérieuse et presque inaccessible, la grotte était déjà un lieu de culte païen, l’évêque hésita à s’y rendre.

L’ histoire de la fondation du Mont Saint-Michel est étroitement liée à cette légende.